lundi 17 mars 2014

Marcher jusqu'au bout de l'hiver

Arrêter de courir après le temps,
Sentir ses pas s’enfoncer lentement dans le sol humide et noir,
Ecouter le souffle régulier de la terre qui dort paisiblement,
Tendre l’oreille pour entendre le vent qui hurle de vielles histoires,
S’envelopper de silence et s’asseoir dans le présent,
Respirer la vie dans l’air glacé,
Laisser les doux rayons du soleil discret réchauffer son âme un instant,
Se poser les bonnes questions en laissant son cœur parler avec sincérité,
Prendre sa fatigue par la main et s’étendre à côté d’elle doucement,
Savourer un thé gorgé d’épices venues d’ailleurs,
Se recouvrir de repos, cultiver la patience, la reconnaissance et le contentement,
Profiter de ce temps suspendu pour couver le meilleur.

Aucun commentaire:

Sieste sur l'eau et papillon