mardi 1 avril 2014

Si


S’il suffisait de fermer les yeux pour ne plus les ouvrir dans ce monde, mais dans un autre…

S’il suffisait de sauter directement au chapitre deux pour ne pas avoir à vivre le premier…

S’il suffisait de construire un mur de pierre autour de son cœur pour ne pas souffrir…


S’il suffisait de fermer la porte pour ne plus voir ce qu’on ne supporte pas de voir…

S’il suffisait de claquer des doigts pour que les gens changent…

S’il suffisait d’y croire pour que les rêves brisés reprennent vie…

S’il suffisait de se noyer pour échapper à soi-même…

S’il suffisait de vivre avec la mort pour ne pas la voir surgir à l’improviste…

S’il suffisait de crier pour que les autres entendent…

S’il suffisait de haïr les autres pour s’aimer un peu soi-même…


S’il suffisait de faire le tour du monde pour faire le tour de soi-même…


S’il suffisait de retenir son souffle pour ne pas sentir la vie trop intensément…

S’il suffisait de tout perdre pour mieux se retrouver…

S’il suffisait de se regarder en face pour affronter ses peurs…

S’il suffisait de trouver la solution chez les autres plutôt qu’en soi-même…

2 commentaires:

Anne-Sophie a dit…

Je le trouve encore superbe ce collage !
Si tout ça... la vie serait bien différente.... et peut-être bien triste ?

dans mon tipi vanessa a dit…

Oui bien sûr que la vie serait bien triste sans tout ça! J'avais besoin de déposer ce que je vois autour de moi.

Sieste sur l'eau et papillon